ENSA Bourges

« Ne touchez pas l’épaule » (NTPE)

Vitrine des pratiques artistiques à distance

Cette vitrine des pratiques artistiques à distance peut être le lieu d’un partage et d’une visibilité des créations (images, photo, dessin, textes, autres…) réalisées durant la période de confinement. Elle sera aussi une mémoire de ces pratiques et de cette période d’isolement et en constituera une sorte d’archive. Nous remercions les professeur-es, étudiant-es, artistes en formation (post-diplômes) pour leurs contributions et apports à ce projet. 

Le nom de cette vitrine s’inspire du poème l’Allée de Jules Supervielle, écrit en 1930 (nom proposé par Florence Chevallier, merci pour cette belle idée !). La première oeuvre de cette vitrine est donc naturellement le poème qui nous a inspiré et qui inaugure les présentations.

L’allée

Ne touchez pas l’épaule
Du cavalier qui passe,
Il se retournerait
Et ce serait la nuit,
Une nuit sans étoiles,
Sans courbe ni nuages.
– Alors que deviendrait
Tout ce qui fait le ciel,
La lune et son passage,
Et le bruit du soleil ?
– Il vous faudrait attendre
Qu’un second cavalier
Aussi puissant que l’autre
Consentît à passer.

Le Forçat innocent, Editions Gallimard, 1930